• votre commentaire
  • Couverture du livre

     

    Je suis plutôt contente du résultat ! Je pense que je l'utiliserai si je l'imprime un jour ! Sur cette version il n'y a pas mon nom mais évidement si je le publie de moi même, j'ai une version réglementaire. 


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Elle l’inspecta avec attention, presque trop à mon goût. Elle s'arrêta net lorsqu’elle vit les yeux scintillants illuminé d’une lumière verte. Mais elle n’était pas effrayée, ni déroutée par ce qu’elle voyait. C’est comme si tout était normal...  

    — Wow... C’est absolument parfait... Murmurai-t-elle sans arrêt. 

    Son frère la pris par les épaules pour l’écarter du corps. Nous prîmes nos portables pour joindre Hélia et Franck qui arrivèrent cinq minutes plus tard essoufflés. Les pompiers sont venus chercher Déméthys et nous sommes tous allés à l’hôpital.  

    Je me trouvais assise dans le couloir à côté d'Eldiorn. Hélia était rentrée chez elle, les parents de mon copain aussi. Nous n’allions pas tarder nous non plus. Les néons blancs de l’hôpital me brulaient la rétine. Tout était si neutre, vide de sens et triste. Devant la chambre 16 où mon amie se reposait, je repensais à cette soirée d’anniversaire qui a viré au cauchemar. Pourquoi rien ne peut se passer normalement ? Je serrai les mains d’Eldiorn par frustration.  

    — Ça va ? Me demanda-t-il. 

    — Oui tout va bien... c’est juste que, je voulais te dire quelque chose tout à l’heure... 

    Il se tourna vers moi, me fixant sérieusement. Je sentis son corps se raidir d’inquiétude.  

    — C’est par rapport à Peter ? Tu repenses encore à lui ? Dit-il en baissant son regard.  

    — Quoi ? Non pas du tout ! Qu’est-ce-qui te fais penser ça ? M’esclaffai-je.  

    — Hélia m’a dit que vous aviez été proches pendant une période et que vous aviez arrêté de vous parler lorsque je suis apparu dans ta vie... Quand on y pense, vous n’avez jamais vraiment mis les choses au clair. Je me dis que tu as peut-être des doutes, que ton choix n’est pas encore fait... M’expliqua Eldiorn.  

    — Arrête, tu n’as aucune raison de douter de ça. Je.... Je t’aime tu le sais non ? Dis-je d’un ton déterminé.  

    — Je sais... murmura-t-il. 

    — Mais quoi ?  

    — J’ai un mauvais pressentiment, comme si tu me cachais quelque chose. Comme si tu n’avais pas confiance en moi... Des fois j’ai peur que tu sois avec lui. M’avoua-t-il.  

    — Quoi ? Eldiorn je ne ferai jamais ça ! Comment peux-tu penser ça de moi ? Je ne suis pas ce genre de filles ! Lançai-je, commençant à m’énerver.  

    Il soupira et ajouta : 

    — Je ne sais pas, je sens un truc qui n’est pas net c’est tout.  

    — Et bien continue à te faire des films tout seul, je rentre chez moi. Déclarai-je en me levant.  

    Je quittai l’hôpital en sentant les premières larmes couler. Il n’arrivait pas à me faire confiance, alors que nous venions de passer toute une journée ensemble, sans parler une seule fois de Peter, sans aucune tension, juste du bonheur. Je marchai tout le long du chemin en pleurant. J’étais fatiguée, secouée par les événements. Il était trois heure du matin lorsque je parvins enfin à ma maison. Papa et Maman m’attendais dans le salon. Ils virent me prendre dans leurs bras aussitôt. Même le chat se frotta contre ma jambe. Je m’écroulai dans mon lit, sans prendre la peine de me mettre en pyjama.  

    La lumière du jour me réveilla. Léonard s’était blottis sur mon torse pendant que je dormais. Je le caressai tout en trainant sur mon téléphone. Aucun message. Je me trainai jusqu’à la salle de bain pour prendre un bon bain chaud. Je retirai mon pull et mon jean. Ma peau était si pale... Mes cernes de plus en plus prononcés par mes insomnies. Mes cheveux avaient pas mal poussé. Ils m’arrivaient presque au nombril. Je plongeai mon corps fatigué dans l’eau brulante. J’étais seule, au calme, paisible. Je suis restée là pendant une bonne heure, à méditer sur ma vie. Puis je pris du temps pour moi, me mettre du vernis noir, m’appliquer un masque sur le visage... La totale ! J’enfilai par la suite un pull couleur ocre et une jupe en jean avec des collants opaque noirs. Je l’avais achetée avec Eldiorn.  

    — Tu ne mets jamais de jupes Ulysse, tu devrais essayer celle-ci ! M’avait-il dit en désignant la jupe du doigt.  

    J’avais hésité mais rien à faire, cinq minutes plus tard je me trouvai dans la cabine d’essayage avec Eldiorn assis de l’autre côté du rideau, attendant mon plus beau défilé de mode. Je montrai le rendu à mon copain qui ne fit qu’approuver ! Il me l’avait offerte.  


    votre commentaire
  • Tous les invités avaient le regard fixé sur mon cou. Hélia m'adressa un large sourire. 

    — Il te va à la perfection ! Me dit-elle.  

    La soirée continua dans une très bonne ambiance, nous prîmes encore un apéritif lorsque le soleil commençait à se coucher. Nous avions passé une bonne journée. Hélia et Démethys avaient totalement approuvé ma relation avec Eldiorn. J’étais ravie de les voir rigoler tous ensemble. Alors que les étoilent apparaissaient une par une dans le ciel noir, nous décidâmes d'aller chercher nos manteaux afin de partir. Je pris celui de Démethys avec moi.  

    — Eldiorn où est Dem’ ? Demandai-je.  

    — Aucune idée ! Me répondit-il  

    Bizarre, je l’avais vue il y a à peine cinq minutes sur le soja en train de discuter avec Lavande et Franck. Je fis le tour de la maison sans résultat. Mais où était-elle ? Impossible qu’elle soit partie sans son manteau favoris, une parka sur laquelle elle avait cousu ses patchs collectionnés au fil de ses récents voyages. Sheila ne l’avait pas vue passer le pas de la porte de toute la soirée... Je commence à m’inquiéter.  

    — Hélia je crois qu’on a un problème... Dis-je discrètement à son oreille.  

    — Ah bon ? Qu’est-ce qu’il se passe ? Me questionna-t-elle les yeux écarquillés.  

    — Déméthys a disparu...  

    Franck entendit notre conversation et se mis à mobiliser tout le monde. Chacun alla refaire un tour dans la maison vérifier s’il ne s’était pas isolé quelque part. Introuvable. Il se faisait tard, dehors les températures ne dépassaient pas les deux degrés. Sans veste, Dém’ devaient se trouver en mauvaise posture. Sheila pris des lampes de poches dans le tiroir de la cuisine, nous en donnant à Hélia, Eldiorn et moi. Nous sortîmes tous de la maison. Notre petite ville était située près d’une grande forêt. Je priai pour que nous n’ayons pas besoin de chercher là-bas. De nuit, les bois me font peur.  

    Durant une heure nous fîmes le tour du quartier tout en téléphonant aux parents de mon amie, ils ne savaient pas où elle se trouvait. Sa mère paniquée avait appelé la police. Celle-ci était surchargée par d’autres missions plus importantes et lui avait fait comprendre qu’elle n’interviendrait pas dans les recherches... Nous étions donc seuls à chercher. Minuit, toujours rien, la fatigue commençait à se faire sentir dans nos jambes lorsque le père de mon copain proposa d’aller chercher dans la forêt.  

    — On va devoir se séparer en deux groupes, Eldiorn je te laisse la garde de Lavande, ta mère va rentrer à la maison vérifier si Déméthys n’est pas retournée là-bas. Hélia tu viens avec moi. Il faut que tu sois avec moi pour la rassurer si nous la retrouvons, tu es son amie.  

    C’est parti pour une virée, de nuit, dans un bois effrayant... Eldiorn me tenait la main, l’autre tenant la lampe torche. La forêt était dense, on ne voyait pas grand-chose. Je commençai à vraiment trouver cette histoire louche.  

    La lune brillait dans le ciel, le bruit de nos pas résonnait dans l’atmosphère. Soudain, je vis au loin une brume blanche opaque. Je brandis la lampe pour y voir plus clair. J’avais une intuition... Je pris la main de mon copain et commencai à courir vers la brume. Nous courrons si vite que nous manquons de tomber plusieurs fois, les pieds pris dans les racines des arbres.  

    — Oh mon dieu ! M’écriai-je. M’arrêtant net sur ce que je voyais devant moi.  

    Au milieu de cette brume opaque se trouvait Déméthys, inconsciente, allongée sur un lit de mousse. Je pris la veste que Lavande tenait et la posai sur le corps frigorifié de mon amie. Que faisait-elle depuis tout ce temps en pleine forêt ? Pourquoi était-elle évanouie ? Pleins de questions me venaient en tête, je ne savais pas quoi faire, comment réagir. Tout à coup, je sentis dans ma poitrine une forte chaleur.  

    — Observe Ulysse, regarde bien.... Murmurai une voix dans ma tête.  

    Je me penchai au-dessus de Déméthys. Ses yeux étaient ouverts ! Une lueur verte brillait dans son iris... Ce pourrait-ce que….  

    — Laisse-moi voir ! Cria Lavande.  

    La petite fille, enfin d’apparence, s’élança auprès du corps au sol.  


    2 commentaires
  • Hey j'espère que vous avez réussi vos examens de fin d'année et que tout va bien pour vous ! Personnellement cela fait déjà plus de deux mois que je suis en grandes vacances donc forcément ce stress était déjà loin derrière moi ! Cependant j'attendais avec impatience que le soleil pointe le bout de son année et que les températures grimpent un petit peu pour pouvoir profiter de mon temps libre comme il se doit ! 

    • Cet été comme vous avez pu le voir dans le titre, je suis contente de ne rien avoir de prévu ! Le temps passe assez vite, j'ai de quoi m'occuper et j'adore ce sentiment d'enfin savoir que je vais être productive durant les grandes vacances !

    • Depuis deux jours on a installé la piscine, j'y passe souvent la fin de l'après-midi, après avoir fait une séance de sport ou de yoga. Ca fait beaucoup de bien ! En plus j'ai déjà des traces de bronzage et j'adore ! ♥

     

    • De plus, j'ai pas mal plus confiance en moi depuis quelques mois, du coup j'ai beaucoup plus de facilités à m'exposer en maillot, accepter les baignades entre potes, aller en ville seule, passer du temps dans mon jardin. Ca peut paraitre débile mais avant j'arrivais pas à faire ça tellement je ne voulais pas qu'on ne me voie (alors qu'au final je croise jamais mes voisins). 

    • Cet été je me suis également mis en tête de faire une remise en forme. Je me suis remise au yoga quotidien (le matin) et au sport (trois fois par semaine). Je fais également attention à ce que je mange.. J'ai réalisé un premier vlog à ce sujet, il sera en ligne d'ici quelques jours aha

    • Bref, et vous quoi de prévu ? Vous partez quelque part ? Dîtes moi tout ! 


    3 commentaires

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • update sketchbooks  update sketchbooks  update sketchbooks

    Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas montré mes dessins ! Voici donc une série de photos de mes dessins (il n'y a pas tous car j'ai aussi pas mal expérimenté des trucs mais qui sont moches au final mdr). Ci-dessous des dessins toujours réalisé dans mon grand sketchbook A4 de chez Crescent. Ils datent pas mal (sauf celui du milieu c'était y'a deux semaines environ). Je ne dessine plus autant car manque de temps, d'inspiration mais je compte m'y remettre car j'ai le temps ! (surtout que j'ai envie de faire des vidéos youtube en lien avec le dessin également). 

    update sketchbooks  update sketchbooks  update sketchbooks  update sketchbooks

     

    Sinon j'ai fabriqué moi même un carnet en novembre (les deux dernières photos), en soit il est laid mais fonctionnel ! Je peux faire de l'aquarelle sur le papier que j'ai utilisé (par contre il n'est pas résistant pour les feutres à alcool). Je compte reprendre le dessin dessus car c'est un format plus pratique à transporter et je peux dessiner discrètement dessus. Après ce qui est moins pratique c'est qu'il n'a pas une reliure à 100% fiable (vu que j'ai cousu moi même le papier RIP mes doigts). J'ai toujours peur de le casser :/ Bref, dans tous les cas je suis quand même fière de mon petit carnet ^^ 


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires