• 2 commentaires
  • Je suis un peu en retard mais : Bonne année ! 

    2 0 1 9

    Tout d'abord, est-ce que vous comptez prendre de nouvelles résolutions pour cette année 2019 ? Moi oui ! Même si on sait tous que ces objectifs sont parfois trop grands ou qu'on les remet dans notre liste chaque année, moi je continue à prendre des résolutions ! J'ai l'impression que ça motive. Le but n'est pas de tout réaliser mais seulement d'avoir fait quelques efforts pendant une période de l'année, même s'il n'aboutissent pas, vous aurez fait un premier pas. C'est comme se prendre un râteau en fait x) Mais dîtes vous que ça vous rendra plus fort(e) ! 

    Je me suis dit que j'allais donc faire un article sur ces résolutions et vous donnez quelques tips pour bien faire votre prévisions pour 2019 : 

    1. Fixez vous des petits objectifs concrets et facilement réalisables que vous voulez faire depuis longtemps 

    Cela peut être un nouveau piercing, un tatouage, un engagement.... des choses qui vous tiennent à coeur tout simplement ! Personnellement il y a pleins de trucs que je meurs d'envie de faire et j'ai tendance à me dire "non mais de toutes façons je l'aurais fait avant de mourir c'est sûr"... mais cette phrase est stupide ! Imaginez que vous vous faites écraser demain par une moto, où que vous chopez une maladie incurable... Vous aurez gâché votre temps à procrastiner plutôt qu'à faire ces choses là ! Personnellement en 2019 je voudrais : me percer les oreilles (fait), un tatouage, finir deux sketchbooks, finir l'écriture de mon livre (et l'imprimer si possible)... Cette petite liste changera selon mes envies, s'agrandira au fur et à mesure de l'année mais le principal c'est de sauter le pas pour faire des trucs qui vous branchent ! 

    2 0 1 9

    2. Concentrez-vous sur le positif et cernez vos véritables objectifs 

     Il est vrai que lors de la rédaction de ma liste de résolutions, je fus tentée de commencer par la rectification de mes défauts... Perdre du poids, me débarrasser de mon acné, ne plus ronger mes ongles sont des résolutions sur lesquelles je m'appuyais beaucoup trop les années précédentes. Je me concentrais sur les choses qui me rendaient malheureuse et non sur mes rêves, mes envies en tant que personne ! Cette année, je veux plutôt me concentrer sur le positif, réfléchir à un avenir meilleur plutôt que repasser en boucle les mêmes erreurs liées à mon physique (l'acharnement au sport et les régimes inutiles qui me gâchent la vie). De plus, écoutez votre coeur ! Je vous recommande cette vidéo youtube d'ailleurs (ici), elle parle d'objectifs et des résolutions d'une approche qui me plait et qui a su me motiver ! Par exemple je compte reprendre youtube activement (je ne sais pas encore quand dans l'année), m'entraîner d'avantage au chant, garder un bon rythme sportif, obtenir ma première année de licence... 

    2 0 1 9

    3. Ne vous mettez pas trop la pression et oubliez les échecs

    Je trouve qu'on se prend trop la tête parfois. En repensant à 2018 on se dira peut-être que c'était une formidable année ou bien, au contraire, qu'il s'agissait de la pire période de notre vie. Quoi qu'il en soit, on veut aller de l'avant ! Pour cela, garder en tête les bons moments, faites un bilan positif de votre année ! J'ai personnellement réalisé une vidéo compilant tous les bons moments de 2018 et cela m'a permis de réaliser que mon année n'était pas si moche que ça. Je ne dis pas qu'il faut mettre de côté les mauvais passages mais seulement d'en tirer quelques choses de meilleur. Vous vous êtes fait plaqué ? Ce n'est pas grave, cette personne n'étais pas faite pour vous c'est tout (plus facile a dire qu'a penser je sais). Oubliez aussi vos échecs. Ce n'est pas un drame si vous n'avez pas réussi à perdre les 5 kilos que vous deviez soit disant perdre. Vous avez survécu à cette année malgré ces petits détails ! Soyez-en fiers ! Personnellement cela fait des années que je me morfonds sur mon apparence mais finalement j'ai réussi à vire mes années collège/lycée avec mon apparence actuelle même si j'aurais aimé un autre corps ! Le principal c'est de se dire que ce ne fut pas vital de changer tels ou tels aspects de votre vie. Comme dit précédemment, le principal c'est d'avoir fournis des efforts et non les résultats. On n'aura jamais une vie parfaite, il y aura toujours des échecs, des bas, des ruptures, des événements improbables mais c'est comme ça c'est la vie ! 

    Bon et bien voilà j'espère que cet article vous aura inspiré et plu ! Dîtes-moi en commentaire qu'elles sont vos résolutions pour 2019 et ce que vous avez retenu/préféré de 2018 ! Bonne fin de journée ♥

     


    votre commentaire
  • Hello tout le monde! Récemment j'ai décidé de reprendre l'animé Shingeki no Kiojin et je suis donc venue à regarder la troisième saison de celui-ci  J'ai donc trouvé logique de vous faire un article discover à propos de cet animé. Si vous n'avez pas vu les deux saisons précédentes je vous met le synopsis de la série : 

    SNK (Attack on Titan) Saison 3  SNK (Attack on Titan) Saison 3  

     Il y a 107 ans, les Titans ont presque exterminé la race humaine. Ces Titans mesurent principalement une dizaine de mètres et ils se nourrissent d'humains. Les humains ayant survécus à cette extermination ont construit une cité fortifiée avec des murs d'enceinte de 50 mètres de haut pour pouvoir se protéger des TitansPendant 100 ans les humains ont connu la paix. Eren est un jeune garçon qui rêve de sortir de la ville pour explorer le monde extérieur. Il mène une vie paisible avec ses parents et sa sœur Mikasa dans le district de ShiganshinaMais un jour de l'année 845, un Titan de plus de 60 mètres de haut apparaît. Il démolit une partie du mur du district de Shiganshina et provoque une invasion de Titans. Eren verra sa mère se faire dévorer sous ses yeux sans rien pouvoir faire. Il décidera après ces événements traumatisants de s'engager dans les forces militaires de la ville avec pour but d'exterminer tous les Titans qui existent.

    SNK (Attack on Titan) Saison 3  Mon avis sur la troisième saison 

    J'ai trouvé cette saison parfaite ! Bon en soit cet animé dans son intégralité est génial. Que ce soit pour les dessins, l'histoire et la construction des épisodes. J'ai dévoré les épisodes assez rapidement ! Il y a beaucoup de suspens, on a vraiment envie de connaitre la suite (contrairement à certains animés où la fin de l'épisode clos un passage de l'histoire). 

    De plus, on en apprend beaucoup plus par rapport à l'histoire de l'humanité, les titans et l'origine de tous ce chaos. C'est une saison déterminante ! 


    votre commentaire
  • Hey ! Alors ce réveillon ? Vous l'avez fêté en famille ? Moi c'était le cas et c'était vraiment top ! C'était la première fois qu'on était les hôtes dans notre nouvelle maison alors c'était spécial. Y'a eu une petite pause dansante assez drôle : lumières, musiques des années 80 et un oncle qui nous apprend des pas de danses = une ambiance familiale hors norme ! J'ai adoré x) 

    joyeux noël !!  joyeux noël !!  joyeux noël !!

    Sinon niveau cadeaux vous avez été gâtés ? Si vous voulez savoir j'ai reçu des sous, un bracelet et des boucles d'oreilles (je n'ai pas les oreilles percées mais je compte bien le faire en 2019, cela fait partie de mes objectifs/résolutions de la nouvelle année), un polo WWF, des vans old skool, des chocolats, une enceinte JBL GO et une bougie ^^ Je suis grave contente ! 

    Je sais que j'ai de la chance d'avoir autant de choses à noël et même de pouvoir simplement fêter noël en fait... Alors, soyons contents de ce qu'on a ! 

    Bonne fin d'année à tous ! 


    4 commentaires
  • les fourmis de Bernard WerberSalut tout le monde, ça fait super longtemps que je n'ai pas fait d'article Discover et encore moins dans la catégorie Livres. Pourtant, j'ai repris la lecture depuis septembre et j'ai découvert une série de livres absolument géniale ! Je voulais donc à tout prix vous partager mon avis sur le premier tome (puis les suivants lorsque je les aurais terminés). Les fourmis est une série de trois ouvrages écrits par Bernard Werber. Comme le titre l'indique, cela parle... de fourmis. Dis comme ça ce n'est pas ouf mais je vous jure, c'est du génie ! Mais je vous en dirai d'avantage dans la suite de l'article. Commençons comme à chaque fois par le résumé du livre. 

    Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices.
    Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre. A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces «infraterrestres», au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspense et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses. Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis !

    Mon avis 

    Je vous recommande de lire ce livre pour plusieurs raisons. Tout d'abord car il est remplis de plusieurs facts à propos des fourmis et de leur organisation. Pour votre culture générale ça va vous donner un sacré coup de boost ! Ensuite, il y a un aspect philosophique permanent durant la lecture qui vous permet de vous interroger sur le fonctionnement de votre vie et du monde, personnellement ça m'a retourné le cerveau. J'ai réalisé certains concepts de la vie en lisant le premier tome. Ensuite, l'intrigue... je n'ai jamais était autant à fond dans un livre de ma vie, peut-être parce que je n'en ai pas lu tant que ça mais là c'était réellement différent. J'avais l'impression de regarder une série au fil des pages, j'avais à chaque fois la forte impatience de connaître la suite, ce qui fait que je lisais à longueur de journée. À la bibliothèque, à l'arrêt de bus... bref tout le temps. Qui l'aurait cru ? J'ai fini par m'attacher aux personnages fourmis !


    votre commentaire
  • Par la suite, je pu faire la rencontre de son père Franck. Il était fort sympathique, toujours en train de faire des blagues. Sur ses genoux était installée Lavande, la sœur jumelle d’Ediorn. Elle lui ressemblait beaucoup. Elle avait son regard, ses sourcils épais et foncés et ses yeux bleu. Cependant, je constatai qu’elle portait une robe d’enfant, ses cheveux blonds étaient tressés sur le côté et elle tenait dans ses bras un petit chaton blanc avec une tâche rousse sur le museau. On lui donnerait l’âge de 8 ans en la voyant comme ça. Pourtant aujourd’hui elle fête ses 17 ans, tout comme mon copain. Vers midi, nous nous installâmes autour d’une table pour célébrer l'anniversaire. La salle à manger n’était pas très spacieuse alors les parents nous ont laissés entre-nous.  Autour du gâteau étaient présents toutes les personnes que j’aimais : Eldiorn, Hélia, Déméthys... nous n’étions pas beaucoup. Lavande était partie avec les parents. Plus tard dans l’après-midi, après que les cadeaux furent offerts, mon copain me fit visiter sa petite maison. Les murs étaient rongés par l’humidité et le manque d’isolation. Le sol grinçait beaucoup. Sa chambre se trouvait tout au bout du couloir. Elle était petite elle aussi mais me rappelait la mienne. Le lit n’était pas fait, le bureau était recouvert de carnets et de papiers et sur les murs étaient accrochés ses multiples skates. Seule une petite fenêtre éclairait la pièce. J'aimais cette pénombre. C’était l’occasion pour moi et lui confier ce qu’il se passait dans ma vie ! Je suis fatiguée de lui cacher l’existence de mes visions et de mes rêves étranges. Cela fait déjà un mois qu’on est ensemble, il a le droit de savoir... 

    — Eldiorn il faut que je te dise quelque chose... en fait, c’est assez important.  

    — Quoi ? Me demanda-t-il inquiet.  

    — T’inquiète, ce n’est rien de grave mais...  

    Quelqu’un ouvrit la porte de la chambre. Je lâchai un long soupir. Je fus interrompue en plein élan. Lavande pénétra timidement dans la chambre de son frère. Elle me fixait... 

    — Oui Lavande ? L’interrogea Eldiorn.  

    — Je suis perdue... murmura-t-elle, le regard toujours tourné vers moi.  

    Cette fille me fait flipper. Elle est malade ou quoi... Mince, j’avais oublié ! Eldiorn m’avait parlé de tout ça. Lavande avait des problèmes mentaux depuis le divorce de leurs parents...  

    — Lavande, tu n’es pas perdue d’accord ? Tu es à la maison, tout va bien. Lui dit calmement son frère, les mains sur ses épaules.  

    Il se retourna vers moi comme pour s’excuser et accompagna sa sœur dans le salon, me laissant seule dans la chambre. En partant, je l’entendis encore murmurer “Je suis perdue”. Je décidai de rejoindre les autres invités. Je me confirais plus tard. Mes amies étaient dans la cuisine, en train d’aider les parents d’Eldiorn à débarrasser la table. Lorsque je pénétrai dans la pièce, Hélia me regarda d’un air malicieux. Elle vint me rejoindre dans l’embrasure de la porte.  

    — Alors comme ça tu t’éclipses avec ton copain dans sa chambre ? Tu sais, si tu veux qu’on vous laisse roucouler on peut partir ! Me dit-elle en ricanant pour me taquiner.  

    — Chut ! Ses parents sont juste à côté de nous ! Répondis-je en rigolant moi aussi.  

    Soudainement, Sheila passa sa tête au-dessus de mon épaule. Elle m’enroula de ses bras mais je ne comprenais pas pourquoi.  

    — Attend ne bouge pas Ulysse... me dit-elle. J’essaie juste.... Voilà ! Retourne-toi... oh il te va à ravir ! S'écriai-t-elle. 

    Je regardai autour de mon cou. Un second collier accompagnait à présent mon pendentif en forme de plume.  

    — Oh Madame c’est magnifique ! Vous n’étiez pas obligée, c’est l’anniversaire de votre fils pas le mien...  

    — Cela me fait plaisir, et puis c’était l’idée d’Eldiorn. Me dit-elle en pointant mon copain du doigt, le sourire aux lèvres. Il trouvait que ce bijou te représentait bien, alors que j’ai décidé de t’en faire cadeau !  

    Le collier avait une chaîne très courte plaquée or et ornée de multiples minuscules perles nacrées. À son extrémité se trouvait une perle plate plus imposante et translucide dans laquelle était piégée une petite rose dorée. Il était magnifique !  


    votre commentaire
  • yo ho ho ! Ca fait longtemps n'est ce pas ? J'avoue que je me suis légèrement éparpillée depuis le dernier article 'racontage de life'... Ca fait d'ailleurs deux mois que je ne n'en ai pas fait. Du coup... par quoi commencer ? 

    je ne suis pas morte don't worry je ne suis pas morte don't worry

    • Études - Je vous rassure, je ne suis pas là pour vous dire que j'étais submergée par le travail, loin de là... Au contraire, je ne fou RIEN x) mais j'ai de 'bon' résultats (moyenne de 12,5) en ne faisant pas grand chose. Seulement, avant les vacances d'octobre j'ai eu la masse de contrôle et là je rentre en période de partiels. Tout ça me fait particulièrement stresser...

    • Productivité - J'ai encore un art-block... décidément c'est récurrent maintenant ! Je sais pas comment faire pour me remettre à dessiner et à m'améliorer... peut-être qu'avez les trois semaine de vacances je pourrais me remotiver. Concernant le livre 'Les incantations d'Ulysse', j'avance bien. Je suis pas mal inspirée et je bosse dessus (en secret haha vous ne savez pas tout) donc ne vous inquiétez pas, même si je ne sors pas énormément d'extraits chaque mois, je suis tout de même particulièrement active sur ce projet. 

    • social - rien a dire mdr, en soit tout va bien ! 

    VOILAA, bon je sais, ce post est assez nul mais bon, je me dis que c'est tout de même cool que je mate à jour cette catégorie d'articles de temps en temp ! 


    votre commentaire
  • Je débarquai dans une gigantesque salle de marbre, ornée de gravures dorées. En son centre trônait une femme immense. Elle devait bien faire 30 mètres de haut. C’était la déesse Esmée, je ressentais quelque chose de familier avec elle. Sa seule présence réussit à me paralyser d’admiration. Autour d’elle flottait d’immenses papillons nébuleux, laissant trainer derrière eux un voile de poussière. Ils se posaient sur ses épaules ou dans le creux de ses mains. C’était les âmes déchues.  

    Je me réveillai brusquement, dérangée par mon réveil qui produisait un bruit assourdissant. Cela fait des semaines que je n’arrive pas à fermer l’œil de la nuit. Je refais de l’insomnie. Aujourd’hui, je dois aller chez Eldiorn pour fêter son anniversaire. Je lui ai acheté un nouveau bonnet brodé de nos initiales en guise de cadeau. Hélia et Déméthys seront là elles aussi. Mon copain tenait à les rencontrer. Je me levai difficilement de mon lit. Je n’ai plus de forces, mon corps commence déjà à puiser dans ses ultimes ressources. Je dévale les escaliers, mon ours en peluche toujours dans la main. J’essaie de manger le plus possible pour reprendre un maximum de forces. Maman a préparé une grande table recouverte de paniers garnis de viennoiseries, de toasts et de pain. Je saisis une brioche et un petit pain que je m’empresse de recouvrir de confiture et de beurre de cacahuète. Je me prend également un verre de jus de raisin. Matty arrive, les cheveux ébouriffés.  

    — Câlin... Gémit-il en me regardant avec une tête chien battu.  

    Je me levai de ma chaise et le saisit dans mes bras. Je le serrai fort dans mes bras. Maman ne put s’empêcher de lâcher un commentaire de type “oh qu’ils sont mignons !”...  

    — Ulysse, tu veux que je t’accompagne chez ton copain ? Me demande Maman.  

    — Non ça ira ! J’y vais en vélo, je dois partir à... Mince ! Je suis déjà en retard !  

    Je dévale à toute vitesse dans le hall d’entrée, ma brioche encore dans la bouche. J’enfile difficilement mes chaussures et brandis ma doudoune rouge brique. Dehors, il fait atrocement froid. Heureusement qu’Eldiorn ne vit qu’à quelques rues d’ici... Je pédale aussi vite que je peux. Au dernier tournant de la rue perpendiculaire à la mienne je manquai de me prendre un réverbère en pleine face... Je suis un vrai danger public sur ce vélo ! Je parviens tout de même saine et sauve au numéro 419. La bâtisse est gigantesque ! Je m’avance vers le portillon à la recherche d’une sonnette sur laquelle appuyer...  

    — Eh qu’est-ce que tu fais ! Cria quelqu’un à ma droite.  

    Je sursautai, manquant de faire tomber mon vélo. Eldiorn se tenait sur le porche d’une autre maison. Bizarre...  

    — Tu t’es trompée ! Me dit-il en ricanant. Comme tous les autres... J’habite au 419 BIS, ce n’est pas précisé sur les insignes alors... 

    Sa maison n’avait rien à voir avec celle de ses voisins. Elle était plus petite, délabrée et semblait être dépourvue d’étage. Le jardin est en piteux état et le portillon ne se fermait pas correctement. Le contraste est flagrant. J'essaie de cacher mon étonnement mais il comprit dans mon regard ce que je pensais à son égard.  

    — Tu es déçue c’est ça ? Demanda-t-il gêné.  

    — Non... c’est juste que... je suis surprise. Murmurai-je. Je ne savais pas quoi lui dire.  

    — Aller viens ! On rentre, je suis sûre que les bons petits plats que j’ai préparés te remonteront le moral ! Me dit-il en prenant le guidon de mon vélo.  

    Nous pénétrons dans sa maison où la fête a déjà commencé. Hélia et Déméthys se précipitent vers nous. Elles m’enlacent à tour de rôle et repartent dans le salon. Il y a de la musique et la pièce semble remplie. Eldiorn me prend la main et m’accompagne au bout du couloir. Sa belle-mère surgit de la cuisine, un grand plat dans les mains. Elle est petite, à la peau claire, les cheveux blonds virant au blanc avec l’âge. Ses yeux vert sapin sont surlignés d’un long trait d’eye-liner doré. Elle porte une blouse à fleur jaune et une salopette assortie à ses yeux. Sur la petite poche de devant est brodé un oiseau en plein envol. Elle dépose le plat sur la commode se trouvent à ses côtés pour venir me saluer.  

    — Ulysse ! Cela fait des semaines que je meurs d’envie de te rencontrer, je suis Sheila ! M’expliqua-t-elle en me frictionnant le dos lors de son étreinte. 


    votre commentaire
  • Couverture magazine Ushuaia

     

    Dans le cadre d'un exposé, nous avons du créé une brochure/couverture en rapport avec la ville que nous présentions. Je poste le rendu sur mon blog mais en soit ce n'est pas du grand art x) C'est juste pour apporter un peu de contenu différent ! 


    votre commentaire
  • Si vous avez déjà lu mon précédent article à propos du débat sur les cigarettes à l'université, vous connaissez déjà le contexte de ce second débat qui, celui-ci, porte sur les uniformes scolaires ! C'est sur ce sujet que je suis passée avec mon groupe. Comme je n'ai pas eu a rendre de résumé (puisque je passais, pour ma part, ma note orale), je n'ai pas de document concis en anglais résumant le débat. De ce fait, je vous laisse dans cet article, la liste (plus ou moins détaillée) de nos arguments en faveur du port d'uniforme. J'ai également réussi à avoir les arguments du camp adverse en français également. Bonne lecture ! 

    english debate - les uniformes scolaires english debate - les uniformes scolaires english debate - les uniformes scolaires

    Arguments en faveur de l'uniforme scolaire : 

    EGALITE/INEGALITE le port de l’uniforme est très important puisque cela réduit entre autre certaine inégalité entre les élèves. En effet, les enfants se sentent égaux puisqu’ils portent tous les mêmes vêtements; on ne distingue donc plus les différentes classes sociales qu’il peut y avoir entre les élèvent notamment les différences qu’il peut y avoir entre eux concernant les vêtements mais aussi les marques.

    Puisque les enfants se sentent plus égaux entre eux, on remarque une diminution du harcèlement à l’école notamment concernant notre style vestimentaire.

    Il n’y a plus de différences entre les riches et les pauvres donc il y a aussi le renforcement d’un sentiment d’appartenance à un groupe. Par exemple, les élèves ne sont pas obligés de s’habiller en Gothic pour pouvoir intégrer un groupe etc.

    De plus, cela améliore les rapports humains car les élèves se disent qu’ils sont tous pareils; ils ne vont pas voir de différence entre eux.

    - Redonne confiance en soi : image de soi meme moins superficielle. On se détache des codes vestimentaires, de la mode, des tendances pour priviligier une distinction de par leur personnalité, caractère, passions, éloquance et culture. Offre d'avantage de possibilités aux «marginaux» qui ne se sentaient pas assez confiant à cause de leur manque de style.

    - Encourage l’esprit d’équipe, Réduction de la compétition

    - Pour réduire la violence scolaire, une bonne recette : l'uniforme. le Centre de recherche sur la violence de l'université de Syracuse a constaté que, depuis cinq ans, dans ce district scolaire, la violence a diminué de 91 %. (chiffres datant de 2013).

    MONDE DU TRAVAIL : grâce à l’uniforme, les enfants sont plus cadrés et ils sont plus préparés pour intégrer le monde du travail. En effet, ces élèves sont déjà préparés au port d’un uniforme ou d’un code vestimentaire pour leur futur emploi. De plus, les personnes ayant déjà porté un uniforme par la suite pus de facilité lors des entretiens d’embauche car ils connaissent les codes et ont intégré depuis l’enfance certaine normes et valeurs dont un futur employé aura besoin; par exemple comment se tenir, comment s’exprimer etc.

    De plus, comme pour les adultes, le fait de porter un uniforme ne signifie pas qu’à l’extérieur du travail ou de l’école nous n’avons pas le droit de porter les vêtements que nous souhaitons. RULE IS THE RULE il faut la respecter!

    Gain de temps : plus d'excuse pour arriver en retard, ils ne mettent pas trois heures à choisir leurs vêtements, donc ils peuvent se concentrer sur leur petit dejeuner ou bien dormir d'avantage, pareil pour le temps de maquillage qui peut durer plus de 15 minutes. + donc un comportement plus sérieux et adapté au monde du travail

    DISCIPLINE/MAQUILLAGE le port de l’uniforme permet entre autre de revenir sur certaines normes et valeurs et quelques règles de civisme et de savoir-vivre que l’on ne retrouve plus vraiment dans l’éducation, notamment scolaire. Par exemple, le fait de se lever au début du cours est une marque de respect pour les professeurs.

    De plus porter un uniforme évite la concurrence des marques entre les élèves. Cela permet aussi à l’élève de se concentrer sur ses études et non sur son apparence vestimentaire.

    L’uniforme scolaire permet d’éviter les tenues extravagantes. Certains élèves sont parfois à l’affût des dernières tendances et celles-ci ne sont pas toujours compatibles avec les valeurs portées par l’école. Tee-shirts aux slogans douteux, tenues indécentes… L’uniforme scolaire saura mettre une halte à ces problèmes et permettra à chacun d’être vêtu d’une tenue adaptée. L’instauration d’un code vestimentaire ne vous forcera plus à sanctionner les élèves tentés de porter des tenues non adaptées et ne vous obligera plus à réprimander les tenues non adéquates.

    Ensuite, le fait d’interdire le maquillage dans certaines écoles est assez correct puisque cela protège les jeunes filles de certains harcèlements. En effet, le fait d’interdire les maquillages et de devoir porter un uniforme permet de désexualiser une tenue et donc apparence ; il y a donc une baisse du harcèlement sexuel.

    AMÉLIORATION DANS LE QUOTIDIEN :

    économique/écologique: peu permettre un déclic chez les jeunes par rapport à leur consommation de textiles, cela leur permet de se rendre compte qu'ils n'ont pas besoin de dizaines de pulls et de t-shirt différents et que leurs vêtements (dédiés à l'école) peuvent se contenter d'une simple chemise qu'il porteront plus qu'un jour (ce qui est tout à fait normal). De ce fait ils réduisent leurs productions de déchets textiles et les machines se font plus rares (pour laver les vêtements).

    sentiment de sureté et de sécurité : Le port de l’uniforme permet d’identifier immédiatement les intrus qui ne font pas partie de l’établissement.

    On pourrait faire une partie sur la part des écoles adoptant l'uniforme dans le monde et montrer que c'est quelque chose de voulu/appliqué/efficace: selon BVA 65 % des Français pour le retour de l'uniforme (50% en 2011)

    Argument contre l'uniforme scolaire : 

    Freedom of expression: 

    Je pense qu’avoir la possibilité de s’habiller comme on le souhaite représente une forme de liberté d’expression. Cela permet d’exprimer sa personnalité ou son caractère à travers sa façon de s’habiller, comme par exemple pour les gothiques, etc… Notre façon de nous habiller reflète bien notre personnalité. En obligeant les élèves à porter des uniformes, cela les prive d’une forme de liberté et efface l’identité de chacun. De plus, l’uniforme est censé faire disparaître les différences sociales mais cette idée n’est pas fondée puisque bijoux, accessoires, téléphones portables, etc… pourront permettre la distinction sociale chez certains.

    Cout des uniformes 

    A cela s’ajoute le fait que les uniformes ne sont pas moins chers. En effet, certaines écoles réclament l’achat d’un uniforme dont le prix dépasse les 300€. Or il faut acheter plusieurs uniformes pour pouvoir faire une semaine de cours complète. Et en plus de l’uniforme, il faut également penser aux vêtements de ville qui sont portés en dehors des cours. L’uniforme rajoute donc un cout assez important aux familles, surtout aux familles composées de plusieurs enfants.

    Uniformes inadéquats pour certaines saisons :

    L’uniforme, notamment pour les filles est inadéquat selon les saisons. En effet, les uniformes des filles sont la plupart du temps composés d’une jupe. Or pour la saison hivernale, une jupe n’est pas assez chaude et n’est donc pas appropriée. De plus, certaines filles peuvent ne pas se sentir à l’aise en jupe et préférerait avoir les jambes couvertes, ce qui peut causer une forme de stresse ou d’angoisse.


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires